L’infrastructure du commerce des livres aux États-Unis

Dans le cadre du séminaire de Patrick Fridenson à l’EHESS

Daniel Raff, historien des entreprises à l’University of Pennsylvania, présentera sa recherche sur

L’infrastructure du commerce des livres aux États-Unis : sa valeur changeante, ses dangers potentiels

le mercredi 24 mai 2017 de 11h à 13h

au 105 boulevard Raspail salle 10

Résumé :
Comment expliquer l’expansion puis la chute du réseau national de librairies Borders ?  Y a-t-il des leçons à en tirer pour le commerce du livre dans d’autres pays ? Amazon va-t-il aussi avoir des librairies

Vous y êtes cordialement invités

Atelier du livre de la BnF : « Lire en numérique : réalités et perspectives »

Les Ateliers du livre de la Bibliothèque nationale de France proposent, sous forme de journées d’études, un rendez-vous régulier sur l’histoire du livre et son univers contemporain.

jeudi 4 mai 2017 14h00-19h15 : Lire en numérique : réalités et perspectives

« Lecture numérique »… L’expression peut sembler presque contradictoire tant la lecture reste encore pour beaucoup associée à la matérialité du papier et à la solidité du livre. Ordinateurs, tablettes, smartphones, et la rapidité de leurs flux audiovisuels, nous en détourneraient. Le numérique vient-il ainsi concurrencer la lecture ou peut-on concevoir une « lecture numérique » ? Lire la suite

Présentation de DEF19 à la Journée d’étude organisée aux Archives nationales à l’occasion du mois de la photographie

« Écrire l’image. Dialogues en histoire de la photographie autour des sources et de leurs usages »

Journée d’étude, Archives nationales, Pierrefitte-sur-Seine
20 avr. 2017

Les Archives nationales organisent une journée d’étude à l’occasion de leur participation au Mois de la Photo du Grand Paris 2017. La publication de l’ouvrage De l’image fixe à l’image animée (1820-1910) : actes des notaires de Paris pour servir à l’histoire des photographes et de la photographie en 2015, en est un point de départ, ainsi que l’exposition En avion au-dessus de…, dialogues entre Mathieu Pernot et le fonds LAPIE, présentée du 4 avril au 19 septembre 2017 sur les deux sites des Archives nationales.
L’objectif de cette journée est de croiser différentes approches sur les sources, écrites ou imagées, qui enrichissent une histoire du visuel et leurs usages dans différents contextes. Des initiatives individuelles, universitaires et institutionnelles sont à l’origine de la constitution d’outils prosopographiques. Quelles méthodologies ont été envisagées ? Quels usages chercheurs, représentants d’institutions, professionnels du marché de l’art et collectionneurs font-ils de ces mêmes outils dans leurs domaines d’expertise respectifs ? Lire la suite

Appel à contribution : « L’histoire de l’édition juridique (XVIe-XXIe siècle). Un état des lieux »

[Le colloque devrait se dérouler à l’université de Paris Nanterre et à l’École normale supérieure, Jourdan, les 25 et 26 janvier 2018.]

La date limite de réponse est fixée au 31 mai 2017.

Alors que l’histoire de l’édition est un champ de recherche reconnue depuis près d’un demi-siècle avec ses institutions (centres de recherche, enseignements, revues, dictionnaires), ses représentants et sa production scientifique, elle n’a que très rarement croisé le champ du droit. C’est la raison pour laquelle nous souhaitons organiser un colloque sur l’histoire de l’édition juridique de sa naissance à nos jours. Il s’agit de dresser un état des lieux de la recherche sur ce thème. Sa finalité est avant tout de lancer un chantier, et non de recueillir des études prosopographiques sur tel ou tel éditeur, ni des études monographiques, ni bien sûr non plus de faire des analyses juridiques sur le fond, mais d’étudier les particularités de l’édition juridique – si tant est qu’elles soient mises au jour – en elles-mêmes ou par rapport à l’édition d’autres secteurs. Notre propos sera principalement centré sur la France, même si nous ne nous refusons pas de l’ouvrir aux pratiques étrangères, notamment par le biais de la traduction. Nous avons ainsi dressé une liste des pistes qui mériteraient d’être explorées et qui pourraient susciter des propositions de communications :
1/- Quelles sources solliciter et quelles méthodes à suivre ?
2/- Les acteurs de l’édition : juristes ou professionnels du monde du livre ?
3/- Les publics et usages des livres et des revues juridiques :
4/- Le livre juridique : objet commercial et/ou intellectuel ?
5/- Les aspects formels (genre et configuration) du texte juridique
6/- La circulation internationale du droit édité : diffusion et traduction
Nous envisageons également d’organiser à cette occasion une table-ronde autour des maisons d’éditions juridiques contemporaines. Vous trouverez ci-dessous un appel à communication plus détaillé avec une bibliographie succincte, ciblée et récente. Lire la suite

Les Archives nationales (AN)

Les Archives nationales conservent et communiquent les archives des administrations centrales de l’État, les minutes des notaires de Paris et des fonds privés d’intérêt national.

Elles ont pour missions la collecte, le classement, la conservation, la restauration, la communication et la valorisation des archives publiques des services centraux de l’État et des pouvoirs centraux constitués depuis l’origine (présidences, gouvernements, ministères), les opérateurs nationaux et les minutes des notaires de Paris, exception faite des archives du ministère de la Défense, du ministère de Finances et de celui des Affaires étrangères. En matière d’archives privées, la politique de collecte est déterminée par rapport aux compétences propres des autres services à compétence nationale (Archives nationales d’outre-mer et Archives nationales du monde du travail). Les fonds collectés émanent de particuliers, de familles, d’associations et d’institutions ayant joué un rôle historique d’importance nationale.

Les fonds d’archives conservés par les Archives nationales sont consultables par le public sur les sites de Paris (archives publique de l’Ancien Régime, minutier des notaires de Paris) et de Pierrefitte-sur-Seine (archives publiques postérieures à la Révolution, archives privées). La salle des inventaires virtuelle permet notamment d’accéder aux inventaires ainsi qu’aux documents numérisés.

Les Archives nationales sont partenaires du projet de Dictionnaire des éditeurs français du XIXe siècle (DEF19). L’institution conserve en effet de nombreuses sources relatives au contrôle de l’imprimerie, de la librairie, de la presse et de la censure (sous-série F/18), avec en particulier les dossiers relatifs aux libraires et imprimeurs brevetés du XIXe siècle.

Maïwenn Bourdic

Colloque : « Où sont les bibliothèques spoliées par les nazis?… »

monumentsmen-1Le Centre Gabriel Naudé de l’ENSSIB (EA7286), l’Institut d’histoire du temps présent (IHTP, UMR8244) et le laboratoire Identités-Cultures-Territoires de l’Université Paris Diderot – Paris 7 (EA337) organisent, avec le soutien de la Bibliothèque nationale de France, de la Fondation pour la mémoire de la Shoah et de la Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (BULAC), un colloque les 23 et 24 mars 2017 intitulé :

Où sont les bibliothèques spoliées par les nazis? Tentatives d’identification et de restitution, un chantier en cours

Lire la suite

Nouvelle séance des « Ateliers du livre de la BnF : Bibliothèques et pouvoir(s) » – mardi 15 novembre 2016

Les Ateliers du livre de la Bibliothèque nationale de France proposent, sous forme de journées d’études, un rendez-vous régulier sur l’histoire du livre et son univers contemporain. Ce mardi 15 novembre 2016 de 14h00 à 19h15 est proposée une journée intitulée :

« Bibliothèques et pouvoir(s) »

atelier-15-novScène de dédicace : Guillaume Crétin offrant son ouvrage à François Ier – Recueil sommaire des cronicques françoyses (Chroniques françaises). – Paris, 1515-1516. – Copyright : BnF. Manuscrits occidentaux – http://visualiseur.bnf.fr/Visualiseur?Destination=Daguerre&O=8002175&E=JPEG&NavigationSimplifiee=ok&typeFonds=noir

Lire la suite

Appel à contributions : « Science(s) et édition(s) », numéro varia de la revue Philosophia Scientiae

Appel à contributions pour un numéro spécial de la revue Philosophia Scientiae
“Science(s) et édition(s), de 1780 à l’Entre-deux-guerres”

La revue
Philosophia Scientiæ est une revue scientifique à comité de lecture qui publie des travaux originaux en épistémologie, en histoire et en philosophie des sciences, ainsi qu’en philosophie analytique.

Thématique
Si l’histoire des sciences permet d’analyser l’émergence de nouvelles idées, techniques et/ou analyses, elle fait trop souvent l’impasse sur les contraintes matérielles et éditoriales auxquelles la production et la diffusion des connaissances scientifiques doivent faire face, en amont comme en aval. On pense par exemple à la complexité d’éditer au XIXe siècle des équations mathématiques, des graphiques, des schémas ou tout autre outil de visualisation. Encore en 1845, un mathématicien comme Augustin Cauchy (1789-1857) pouvait ainsi se plaindre du refus d’un de ses articles : « mais le Directeur du Journal, l’Institut, l’a refusé parce que son Imprimerie est mal montée en caractères »[1]. Ces contraintes éditoriales exercent une influence certaine sur la manière dont les auteurs ont formulé et/ou formalisé leurs pensées, soit, indirectement, sur la manière dont les sciences ont été élaborées ou encore sur la façon dont les connaissances ont été transmises.
L’histoire de l’édition, quant à elle, permet de rendre compte de certaines contraintes économiques, auxquelles l’édition scientifique a été confrontée, dans le cadre d’études monographiques notamment [Dhenin 1990; Gourevitch and Vincent 2006; Béguet 1990; Bensaude-Vincent and Rasmussen 1997; Bensaude-Vincent 2000; Tesnière 2001].
Finalement, malgré leurs intérêts communs et en dehors de quelques études récentes, l’histoire des sciences et l’histoire de l’édition demeurent deux champs largement disjoints [Verdier 2013; Anon. 2014]. Lire la suite

Colloque international SERD/PLH/BNF : « L’histoire littéraire en mode mineur… » – 13-14 octobre 2016

Colloque international

« L’histoire littéraire en mode mineur : le rôle des bibliophiles dans la promotion d’un panthéon littéraire alternatif au XIXe siècle »

jeudi 13 octobre 2016 à la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris

vendredi 14 octobre 2016 à la BnF | Bibliothèque de l’Arsenal

Un colloque international sur les liens entre bibliophilie et histoire littéraire au XIXe siècle, organisé par la BnF, le laboratoire Patrimoine Littérature Histoire de l’Université Toulouse-Jean Jaurès et la Société des études romantiques et dix-neuviémistes, se tiendra à la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris le jeudi 13 octobre 2016 et à la Bibliothèque de l’Arsenal le vendredi 14 octobre 2016.

Lire la suite

Appel à communication : « Usages de la collection éditoriale… »

Appel à communication

 Usages de la collection éditoriale : circulation, matérialité et formes de réception (Europe-Amériques, XIXe-XXIe siècles)

17-18 novembre 2017, Université de Lausanne

 Les équipes de recherche des universités de Lausanne (UNIL-Section d’histoire et Centre des sciences historiques de la culture), Rennes 2 (Rennes2-CELLAM,) et Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (UVSQ-CHCSC) proposent une rencontre internationale autour de la question des Usages de la collection éditoriale : Circulation, matérialité et formes de réception (Europe-Amériques, XIXe-XXIe siècles), à Lausanne les 17 et 18 novembre 2017.

Cette proposition s’inscrit dans la continuité du programme de recherche La collection éditoriale Europe-Amériques (XVIIIeXIXe siècles), labellisé MSHB et piloté depuis 2010 par Christine Rivalan Guégo et qui a comme objectif de fédérer des chercheurs autour de l’étude du phénomène éditorial des collections. Une première rencontre, organisée par Christine Rivalan Guégo et Miriam Nicoli, a déjà eu lieu à Rennes en 2012. À l’issue de cette première étape, un ouvrage collectif a été publié aux Presses universitaires de Rennes : C. Rivalan Guégo et M. Nicoli (éd.), avec une préface de Jean-Yves Mollier, La Collection : essor et affirmation d’un objet éditorial (Europe/Amériques XVIIIe-XXIe siècles), Rennes, PUR, 2014.

Lire la suite

Conférence internationale SHARP Paris 2016 – Les Langues du livre – du 18 au 21 juillet 2016

cropped-LogoSHARP2015_W_CompleteB_RVB-banner-resize

La 24e Conférence annuelle de SHARP (Society for the History of Authorship, Reading and Publishing) se déroulera à Paris du 18 au 21 juillet 2016. Elle aura pour thème « Les Langues du livre » et fera se rencontrer étudiants, chercheurs et passionnés d’Histoire du livre venus du monde entier. Lire la suite

Les Ateliers du livre de la BnF : « Habiller le livre », 24 mai 2016

La Bibliothèque nationale de France organise chaque année, depuis 2002, deux demi- journées d’étude, ouvertes à tous sans inscription, appelées : « Les Ateliers du livre ». Si l’Atelier de décembre est toujours consacré à l’histoire des bibliothèques, celui du printemps traite de l’histoire du livre et de son environnement contemporain.

Atelier_BnF_2016-05-24Le prochain Atelier du livre, « Habiller le livre : phénomène de mode ou enjeu éditorial », organisé à la BnF (site Tolbiac, petit auditorium) en partenariat avec l’Université de Paris Ouest Nanterre la Défense (UPOND) le 24 mai 2016 de 14h à 19h00,  interrogera les fonctions et les enjeux des couvertures de livres. Apparue au cours de la première « révolution du livre » , élément essentiel dans la construction de l’identité des maisons d’édition au XIXe siècle, la couverture pose, à l’heure du numérique et de la « troisième révolution du livre », de nouvelles questions qui seront discutées au cours de l’Atelier.

Lire la suite

Le projet DEF 19 vu de la bibliothèque universitaire

Le libre accès aux publications scientifiques et aux données de la recherche constitue aujourd’hui un cheval de bataille des bibliothèques universitaires. Frappées par l’augmentation constante du coût des ressources électroniques et soucieuses depuis toujours de défendre l’accès le plus large possible aux travaux de leurs chercheurs, les bibliothèques universitaires voient dans le libre accès un enjeu majeur de l’information scientifique et technique de demain. À la Direction des Bibliothèques et de l’Information Scientifique et Technique (DBIST) de l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, pour répondre à l’importance grandissante de ces enjeux, un pôle des services à la recherche s’est créé et, à l’intérieur de ce pôle, une équipe de trois personnes a plus spécifiquement en charge la veille sur les questions de libre accès et de données de la recherche ainsi que l’accompagnement des projets dans ce domaine. C’est ainsi que cette équipe a eu l’occasion de jouer un rôle de conseil auprès du programme ANR POLIMA, qui a pour objectif de mettre en ligne une bibliographie et un corpus de textes médiévaux à listes, et qu’elle s’est impliquée dès le début dans le projet de Dictionnaire des éditeurs français du XIXe siècle (DEF19). Lire la suite

Lancement de la 2e journée d’études DEF19 : « Marges et périphéries du monde du livre au XIXe siècle » sur Sciencesconf.org

Nous organisons une 2ème journée d’études intitulée « Marges et périphéries du monde du livre au XIXe siècle », qui aura lieu à l’Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines les 23 et 24 février 2017.

Cette journée d’études est le deuxième événement scientifique organisé dans le cadre du projet ANR DEF19 (Dictionnaire des éditeurs français du XIXe siècle). Un premier rendez-vous, le 23 octobre 2015, intitulé « Dictionnaires et répertoires des gens du livre, en Europe et dans le monde. Expériences et perspectives », a permis de confronter les expériences d’entreprises de recensements effectuées dans différents espaces géographiques.

Cette deuxième journée d’études, d’échelle nationale celle-ci, aura pour thème les périphéries et les marges de l’activité éditoriale au XIXe siècle. À l’heure en effet où les grands éditeurs parisiens ou provinciaux ont pour beaucoup fait l’objet d’études historiques et sont donc relativement bien connus, le recensement entrepris par le projet DEF19 a pour ambition de faire sortir de l’ombre quantité de figures inconnues. Cette rencontre se propose donc de réfléchir aux enjeux historiographiques et méthodologiques de cette redécouverte des éditeurs marginaux, moins connus et/ou moins étudiés.

Cette journée d’études donnera lieu à plusieurs conférences invitées mais est ouverte à toutes propositions de communications répondant au cadre défini dans l’appel à communication lancé sur le site Sciencesconf.org et ci-dessous exposé. Lire la suite