Publication : La censure théâtrale (1835-1849). Édition des procès-verbaux

A l’occasion de la publication de son ouvrage La censure théâtrale (1835-1849). Édition des procès verbaux, Odile Krakovitch participera à une table-ronde aux côtés de Frédéric Hervé qui présentera, lui, ses deux livres sur la censure du cinéma en France, au XXe siècle aux Archives nationales (site de Pierrefitte-sur-Seine) jeudi 17 mars à partir de 16h45.

La censure théâtrale, 1835-1849 : édition des procès-verbaux - Odile Krakovitch

Source : http://www.archives-nationales.culture.gouv.fr/fr/web/guest/237?sia-agenda-parameter=00100111111111

 

Publication : Plon. Le sens de l’histoire (1833-1962)

Le fruit du travail de Patricia Sorel sur la librairie Plon, qui est au cœur de son HDR, vient de voir le jour. Cela constitue un pierre angulaire du projet DEF19.

Plon. Le sens de l’histoire (1833-1962)

Fondée en 1833, l’imprimerie Plon devient une authentique maison d’édition au début de la IIIe République et bâtit sa renommée sur la publication d’ouvrages d’histoire. Après la Première Guerre mondiale, elle se hisse au niveau des plus grands éditeurs de littérature générale en publiant des écrivains aussi prestigieux que Georges Bernanos, Julien Green, Robert Brasillach et Henri Troyat. C’est aussi pendant l’entre-deux-guerres que sont lancées plusieurs collections qui vont connaître une grande notoriété, notamment « Le Roseau d’or » et « Feux croisés », ainsi qu’une collection de poche, la « Bibliothèque Plon ».

Sommaire du livre : http://pur-editions.fr/couvertures/1456154716_doc.pdf
Introduction : http://pur-editions.fr/couvertures/1456154703_doc.pdf
4e de couverture : http://pur-editions.fr/couvertures/1456154730_doc.pdf

Parution : Hachette, le géant aux ailes brisées

Hachette, le géant aux ailes briséesVient de paraître aux Éditions de l’Atelier, un nouveau livre de Jean-Yves Mollier : Hachette, le géant aux ailes brisées.

Les Éditions de l’Atelier, créées en 1929 sous le nom des Éditions ouvrières, est une maison d’édition indépendante engagée. Elles publient entre autres « le Maitron » (ou Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier et du mouvement social) et s’inscrivent plus généralement dans une démarche d’éducation populaire.

Dans Hachette, le géant aux ailes brisées, Jean-Yves Mollier s’intéresse à la maison presque bicentenaire bien connue. L’entreprise fondée en 1826 traverse sans encombre tous les régimes du XIXe et du XXe siècle, et s’impose comme un géant au début des années 2000. Cependant, l’arrivée de « Google, Apple, Facebook et Amazon, véritables Léviathan du monde moderne » bouscule cette hégémonie. Ainsi, cette « histoire secrète d’Hachette [qui] se lit comme [un] roman » permet de réfléchir aux conséquences de la troisième révolution du livre.

Source : http://www.editionsatelier.com/index.php?page=shop.product_details&flypage=bookshop-flypage.tpl&product_id=645&category_id=49&writer_id=674&option=com_virtuemart&Itemid=18

Parution : Flammarion (1875-2015). 140 ans d’édition et de librairie

À l’occasion des 140 ans de la maison d’édition Flammarion, Pascal Fouché, en collaboration avec Alban Cerisier, publie :

Résumé :
Commencée à l’aube de la IIIe République, l’histoire des Éditions Flammarion s’étend du siècle d’Émile Zola aux années Michel Houellebecq. Ancrée dans son époque, sensible à toutes les couleurs de son environnement, cette maison porte l’empreinte des évolutions culturelles, politiques et sociales de son temps.
Objet d’instruction et de distraction, de progrès et de bien-être social, le livre doit se rendre accessible à tous : cette conviction, héritée de l’expérience fondatrice de la librairie, définit une politique éditoriale et commerciale continûment tournée vers les lecteurs. Ernest Flammarion, d’origine modeste, a ouvert la voie en s’associant en 1875 avec Charles Marpon, propriétaire d’une librairie bien achalandée dans les galeries du théâtre de l’Odéon. L’association connaît un succès rapide, avec un catalogue mêlant bientôt les œuvres littéraires, les divertissements fantaisistes, les ouvrages édifiants ou d’utilité pratique et les publications de vulgarisation scientifique – à l’image de l’Astronomie populaire de Camille Flammarion, frère aîné d’Ernest. Au fil des décennies, Flammarion s’est assuré une place majeure sur le marché du livre français, avec ses collections de grande diffusion, ses albums pour la jeunesse, ses départements consacrés aux beaux-livres, aux ouvrages pratiques et à tous les champs du savoir.
Illustré de très nombreux documents d’archives inédits, cet album rend compte pour la première fois d’une histoire essentiellement familiale, qui a rejoint récemment celle des Éditions Gallimard. Il révèle la variété d’un catalogue qui, à lui seul, offre une vue imprenable sur l’histoire des livres, des idées, de la création littéraire et des mœurs.

Source : http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Albums-Beaux-Livres/Flammarion-1875-2015
Sommaire détaillé et documents : http://www.gallimard.fr/Footer/Ressources/Entretiens-et-documents/Document-Flammarion-140-ans-d-edition-et-de-librairie/%28source%29/254622

Parution : Bibliothèques, Strasbourg, origines-XXIe siècle

Nous venons d’apprendre la parution de ce nouvel ouvrage paru aux Éditions des Cendres :
https://2.bp.blogspot.com/-RDLJ5Z4TYeM/VfGjJ8yPrfI/AAAAAAAAS3I/fpU7pT5FiHo/s1600/IMG_1849.jpg
Auteurs :
Frédéric Barbier, Georges Bischoff, Agathe Bischoff-Moralès, Laura Blasutto, Daniel Bornemann, Laurence Buchholzer, Rémy Casin, Livia Castelli, Vincent Chappuis, Marisa Midori Deaecto, Christophe Didier, Christine Esch, Élise Girold, Julien Gueslin, Annika Hass, Edern Hirstein, François Igersheim, Christine de Joux, Pierre Le Masne, Claude Lorentz, Loraine Marcheix, Catherine Maurer, István Monok, Dorothée Rusque, Gabriel Sabbagh, Louis Schlaefli.

Résumé :
Peu de villes ont une image davantage liée à l’histoire du livre et des bibliothèques en Occident que celle de Strasbourg.
Cette ancienne ville libre et impériale est celle-là même qui accueillit Gutenberg à ses débuts, pour la mise au point de la typographie en caractères mobiles. Au-delà d’un Moyen Âge particulièrement brillant, les bibliothèques de Strasbourg sont liées au double phénomène de l’humanisme et de la Réforme. Les enseignants de la Haute École de Jean Sturm, puis de l’Université, constituent le premier vivier d’auteurs et d’intermédiaires susceptibles d’alimenter la demande en imprimés.
Source : http://histoire-du-livre.blogspot.fr/2015/09/vient-de-paraitre-bibliotheque.html

Parution : Une autre histoire de l’édition française

edition française-JYMDepuis la publication en 1982-1986 d’une imposante Histoire de l’édition française en quatre gros volumes, de multiples travaux ont vu le jour qui modifient singulièrement les perspectives développées voici plus de trente ans par les pionniers de cette histoire. Jean-Yves Mollier, historien du livre, de l’édition et de la lecture, en France et dans le monde, propose ici de revisiter ce chantier en insistant sur ce que signifie l’acte d’éditer.

En promenant le lecteur du XIIIe siècle à nos jours, en lui faisant sentir le grain du manuscrit calligraphié sur parchemin puis l’odeur de l’encre qui sort des imprimeries, il pose la question d’une survie de l’édition à l’époque de la lecture sur écran. Sans rien négliger des apports de l’histoire économique, car le livre est aussi une marchandise produite dans des conditions déterminées par l’état du marché, Jean-Yves Mollier s’intéresse à l’histoire politique comme à l’histoire religieuse, à ce ferment que constitue le livre quand il est brandi comme une arme destinée à changer le monde.

Lire la suite

« De Zola à Houellebecq, Flammarion 1875-2015. 140 ans d’édition et de librairie » : une exposition de l’IMEC

L’Institut Mémoires de l’Edition Contemporaine propose, jusqu’au mois de juillet, une exposition rétrospective sur la maison Flammarion.

Lancée en 1875 par Ernest Flammarion et son associé Charles Marpon, la société connaît rapidement de grands succès, qui marquent l’histoire de l’édition française de la fin du XIXe siècle. Elle s’impose ainsi comme une importante maison d’édition littéraire, publiant des éditions illustrées doeuvres d’Emile Zola, Alphonse Daudet ou encore Hector Malot, exploitant également le filon d’une littérature plus légère, avec la fameuse « Bibliothèque des auteurs gais » où débute Alphonse Allais. La vulgarisation scientifique est aussi à l’honneur, avec les ouvrages de Camille Flammarion, frère du fondateur – à commencer par sa fameuse Astronomie populaire.

Camille Flammarion Le Monde avant la création de l'homme oeuvre de Zimmermann revue et complétée : [affiche] / [non identifié] - 1

L’exposition, qui propose des archives inédites, est l’occasion de mieux comprendre les ressorts du succès de la maison Flammarion.

Exposition à l’abbaye d’Ardenne (Caen), du 30 mai au 31 juillet 2015. Renseignements sur le site de l’IMEC.

Pour compléter : Elisabeth Parinet, La Librairie Flammarion. 1875-1914, Paris, IMEC Editions, coll. « Editions contemporaine », 1992, 404 p. (compte rendu par Philippe Hoch dans le Bulletin des bibliothèques de France, n° 5, 1992)

Parution : « Hetzel éditeur populaire »

Le Rocambole, n°68-69, automne-hiver 2014 : « Hetzel éditeur populaire »
Ouvrage dirigé par Daniel Compère & Robert Soubret

Resumé :
Voici bien longtemps que Le Rocambole n’a pas consacré de dossier à un éditeur ! C’est cependant un angle d’approche essentiel pour observer et comprendre les spécificités des romans populaires. L’éditeur Pierre Jules Hetzel s’est imposé comme sujet à aborder en 2014 à l’occasion d’un double centenaire qui le concerne : d’une part, Hetzel est né en 1814 et nous saluons donc son bicentenaire. A sa mort en 1886, son fils, Louis-Jules Hetzel reprit la direction de la maison. Mais des difficultés de gestion de plus en plus importantes l’amenèrent à vendre son fonds à la maison Hachette, contrat qui fut signé le 1er juillet 1914. C’est donc, l’autre anniversaire qui marque un événement dans le monde de l’édition et va entraîner, entre autres, la création de la « Bibliothèque verte » en 1924. Bien des travaux ont déjà été consacrés à l’éditeur Hetzel, mais il restait à prendre l’angle de l’éditeur populaire et l’on verra que notre dossier est riche en éclairages nouveaux sur cet éditeur. Hetzel éditeur fut aussi un auteur sous le pseudonyme de Stahl, aussi ce dossier est-il accompagné d’un conte paru sous cette signature. C’est même un double conte avec un premier récit et un second qui vient le compléter.

Lire la suite