Les Rendez-vous des métiers du livre à la Bibliothèque de l’Arsenal

La Bibliothèque de l’Arsenal et ses Rendez-vous des métiers du livre offrent un lieu de découverte, de débats, d’échanges entre les professionnels du livre et le public le plus large. Elle propose également des présentations temporaires de livres, du plus ancien à la création contemporaine, un centre de ressources sur les métiers du livre en accès libre, et des collections patrimoniales (reliures, bibliophilie, typographie, livres d’artiste…)

1916-014Le programme de janvier à juin 2016

Bibliothèque de l’Arsenal
1, rue de Sully 75004 Paris. Tél : 01 53 79 39 04
Horaires d’ouverture :
lundi-vendredi 10h-18h, samedi 10h-17h

Colloque international 26-27 nov. : Culture et (in)dépendances. Les enjeux de l’indépendance dans les industries culturelles

affiche-independanceICCALe Labex ICCA (Industries culturelles et création artistique) et le LabSIC (Laboratoire des Sciences de l’Information et de la Communication) de Paris 13 organisent :

à l’amphithéâtre de la MSH Paris-Nord
les 26-27 novembre 2015 un colloque international intitulé
« Culture et (in)dépendances. Les enjeux de l’indépendance dans les industries culturelles ».

Lire la suite

Biennale du numérique à l’ENSSIB : 23-24 novembre 2015

Les biennales du numérique de l’ENSSIB (École Nationale Supérieure des Sciences de l’Information et des Bibliothèques) ont vu le jour en 2011. Elles visent à établir un dialogue et une réflexion entre tous les spécialistes du livre qu’ils soient universitaires, éditeurs, libraires, bibliothécaires, etc. à l’heure de profondes transformations éditoriales.

La première rencontre s’intitulait « Médiations, savoirs, innovations » (2011), la seconde « Le numérique et ses usages » (2013).

Cette année « Les métiers du livre face au numérique » interroge les transformations, induites par le passage au numérique, pour l’ensemble des acteurs de la « chaîne du livre ». Compte tenu de l’ampleur des débats actuels relatifs à l’élaboration d’une loi sur le numérique et qui fait l’objet d’une consultation publique, la rencontre s’annonce riche en discussions. Lire la suite

Journée d’études internationale, 23 octobre 2015

Le 23 octobre 2015 aura lieu le premier rendez-vous scientifique du projet DEF19 :

Dictionnaires et répertoires des gens du livre,
en Europe et dans le monde.
Expériences et perspectives

 Journée d’études internationale

23 octobre 2015

Bibliothèque de l’Arsenal (1 rue de Sully, Paris 4e)

Inscription obligatoire avant le lundi 19 octobre 2015 à l’adresse : anr.def19@gmail.com

Programme provisoire

  Lire la suite

Séminaire « Histoire de l’édition, du livre et de la lecture en Europe du XVIIIe au XXIe siècle » : Auteur et éditeur, deux figures indissociables.

A la fin des années 1960, Roland Barthes et Michel Foucault mirent au centre de leurs analyses la fonction « auteur » en montrant qu’elle était une construction historique. Vingt-cinq ans plus tard, en publiant Le sacre de l’écrivain (1985) sous-titré « Essai sur l’avènement d’un pouvoir spirituel laïque dans la France moderne. 1750-1830 », Paul Bénichou apportait de nombreux éléments à cette enquête. Intellectuel ou artiste, écrivain ou philosophe, l’auteur s’était en effet taillé une place considérable dans l’espace public entre le milieu du XVIIIe siècle et le mitan du suivant. Dès le début du Second Empire, le champ littéraire était constitué et la publication de L’éducation sentimentale (1869) en apportait la preuve définitive selon l’analyse proposée par Pierre Bourdieu dans Les Règles de l’art. Genèse et structure du champ littéraire (1992).

Lire la suite

Colloque international « Mazarinades : nouvelles approches »

A l’occasion de l’exposition : « Mazarinades (1648-1653) : la Fronde, les mots, les presses », la Bibliothèque nationale de France et la Bibliothèque Mazarine co-organisent un colloque international intitulé : « Mazarinades : nouvelles approches ».

Lire la suite

Bibliothèques et bibliothécaires au XIXe siècle : séminaire d’histoire des mathématiques de l’IHP le 5 juin 2015

Le séminaire d’histoire des mathématiques de l’Institut Henri Poincaré propose ce 5 juin 2015, à partir de 14h, une séance sur « Bibliothèques et bibliothécaires au XIXe siècle », autour de deux interventions :
– « La constitution d’une bibliothèque pour une école d’ingénieurs : le cas de l’École des ponts et chaussées au XIXe siècle », par Anne Lacourt (Bibliothèque de l’École des ponts et chaussées) et Konstatinos Kostas Chatzis (LATTS, Ecole nationale des ponts et chaussées),
– « Les métiers du livre et les circulations mathématiques transatlantiques au XIXe siècle », par Thomas Preveraud (CRHIA, Université de Nantes)
Une table ronde terminera la séance, avec la participation, outre des conférenciers, de Norbert Verdier (GHDSO,  Université Paris-Sud 11) et Dominique Varry (ENSSIB Lyon).

Renseignements sur le site de l’IHP.

JE « Delphine de Girardin et son temps »

Journée d’étude « Delphine de Girardin et son temps »

3 juin 2015 – Rouen

http://ceredi.labos.univ-rouen.fr/main/IMG/arton346.jpg

Présentation dans le cadre des journées d’étude « Acteurs majeurs de la vie littéraire au XIXe siècle »
Comité scientifique : Françoise Court-Perez, Stéphanie Champeau, Sylvain Ledda

Une histoire de la littérature ne saurait se contenter d’explorer les grandes œuvres et les auteurs majeurs : elle s’ouvre nécessairement à d’autres espaces culturels afin de rendre plus compréhensibles les enjeux d’une époque. En ce sens, et pour ce qui concerne le mouvement romantique, il semble pertinent de montrer l’importance de certains littérateurs, journalistes, hommes de théâtre, que notre temps a relativement oubliés, les laissant dans l’ombre de leurs illustres contemporains. Ces acteurs de la vie artistique furent décisifs pour l’histoire culturelle et méritent une analyse détaillée.

Quatre journées d’études seront donc consacrées à des acteurs majeurs de la vie littéraire et culturelle foisonnante du XIXe siècle, tous reliés au romantisme ou à son ère, même s’ils n’ont pas acquis la notoriété des auteurs connus dont ils furent les compagnons. Ces personnalités, trop souvent considérées comme des minores, permettent de mieux comprendre la vie intellectuelle de leur temps. Ces auteurs témoignent du foisonnement d’une période novatrice qui a vu les modes de publication et de réception profondément transformés grâce à la naissance de la presse à grande diffusion (en 1836, grâce à Émile de Girardin). Il s’agit donc, non de procéder à une recherche archéologique, à des exhumations comme l’a fait Gautier avec ses Grotesques (1833 à 1843) par exemple, mais de témoigner de la place qu’ont occupée ceux qui ont hautement participé, au XIXe siècle, à un mouvement de redéploiement de l’espace culturel. Il ne saurait être question de les évoquer tous, mais il convient de souligner l’influence de ceux qui ont eu un rôle à l’évidence déterminant.

La première journée d’étude sera consacrée à Delphine de Girardin (1804-1855), l’épouse du grand patron de presse. Fille aînée d’une contemporaine de Voltaire, Sophie Gay qui tenait salon, et considérée comme la muse des salons de la Restauration, elle connut Hugo dès seize ans, collabora à la Muse française en 1822, fut félicitée pour ses vers par Chateaubriand. Elle eut un véritable talent littéraire et son œuvre est assez féconde : poésies, chroniques pleines de verve dans La Presse (Lettres parisiennes), et théâtre, parfois censuré (l’École des journalistes en 1832) puis joué avec succès au Théâtre Français de 1843 à 1847. Enjouée, chaleureuse, elle protégea certains auteurs comme Gautier dont elle fut l’amie et fut une des premières à soutenir Rachel pour laquelle elle écrivit une pièce.

(3 juin 2015)

Lire la suite

Congrès Médias 19 (8-12 juin 2015)

Congrès Médias 19 – Paris, 8-12 juin 2015 – Programme général

congres-medias-19-paris-8-12-juin-2015-programme-general

Congrès Médias 19 – Les journalistes : identités et modernités
Paris, Centre culturel canadien – 8 au 12 juin 2015
5 rue de Constantine, Paris (75007)

Organisation générale

Guillaume Pinson (Université Laval)
Marie-Ève Thérenty (Université de Montpellier 3 / Rirra 21)

Partenaires

Le congrès Médias 19 est soutenu financièrement par l’Agence nationale de la recherche (France) et le Conseil de recherche en sciences humaines du Canada. Il bénéficie du soutien du Centre culturel canadien de Paris, que les organisateurs remercient chaleureusement.

Axes et responsables

Axe 1. Être journaliste : identités, pratiques et trajectoires
Marie-Ève Thérenty (Université de Montpellier 3) et Anthony Glinoer (Université de Sherbrooke)

Axe 2. La mondialisation des imaginaires médiatiques
Marie-Ève Thérenty (Université de Montpellier 3) et Yoan Vérilhac (Université de Nîmes)

Axe 3. Culture médiatique et culture numérique
Guillaume Pinson (Université Laval) et Pascal Brissette (Université McGill)

Axe 4. Le rire médiatique
Alain Vaillant (Université Paris Ouest) et Pascal Brissette (Université McGill)

Axe 5. La modernité médiatique de la « petite presse »
Alain Vaillant (Université de Paris Ouest) et Olivier Bara (Université de Lyon 2)

Lire la suite

Conférence sur « Le livre au XIXe siècle » à la Bibliothèque de l’Arsenal

Dans le cadre de son cycle de conférences sur l’histoire du livre, la Bibliothèque nationale de France proposera, le 2 avril 2015, sur son site de l’Arsenal, une intervention sur « Le livre au XIXe siècle », assurée par Lucile Trunel, directrice de la Bibliothèque Forney.

Tous les renseignements sur le site de la BnF.

550px-Grand_Dictionnaire_universel_du_XIXe_siècle_-_Tome_1_-_Lettre_A

Journée d’études « Fictions Sentimentales » (26 mars 2015)

Roman à l’eau de rose, littérature sentimentale, romance, ces récits sont écris et lus par des femmes. Le roman sentimental demeure un « mauvais genre » pourtant, il rencontre un vif succès et sa production est dynamique. La journée d’étude du 26 mars se propose de parcourir, sans préjugés, cette production à travers ses formes, sa réception auprès des lecteurs et d’interroger sa place dans les institutions culturelles.

Lire la suite

Journée d’études « Prosopographie et corpus échantillonnés : questions de méthode » (3 juin 2015)

Le projet DEF19 a pour vocation de constituer une base de données exhaustive des éditeurs français du XIXe siècle, qui constituera un outil précieux dans l’étude de ce groupe particulier dans une démarche prosopographique. Cette approche a par exemple été utilisée par Marie-Claire Boscq dans sa thèse sur les imprimeurs et libraires en lettres de 1814 à 1848, et Viera Rebolledo-Dhuin dans la sienne sur les réseaux et métiers parisiens du livre de 1830 à 1870.

La question de la prosopographie fait l’objet d’un séminaire annuel, intitulé « La prosopographie, objets et méthodes », organisé par le Larhra, le Lamop et les Archives nationales. La dernière séance de ce séminaire, le 3 juin 2015, aura pour titre « Prosopographie et corpus échantillonnés : questions de méthode ».