Le fonds Q10 de la Bibliothèque nationale de France : catalogues de libraires et d’éditeurs

« Je ne sais pas de lecture plus facile, plus attrayante, plus douce que celle d’un catalogue[1]. » [Anatole France, 1881]

« Décidément, j’aime les catalogues, c’est presque aussi beau qu’un indicateur de chemin de fer, on y voyage. On y prend une vue assez juste de l’humanité, de celle qui pense. » [Gaston Gallimard, 1916]

La Bibliothèque nationale de France possède une collection de catalogues de libraires et d’éditeurs, français et étrangers, parmi les plus riches d’Europe. Rares sont en effet les bibliothèques à avoir conservé ces documents, en raison de la fragilité de leur support (impression souvent sur un papier de médiocre qualité) et de leur nature même (documents promotionnels considérés comme éphémères).

catalogue1

Ces catalogues sont cependant des témoins précieux du commerce du livre et de la librairie, et constituent des sources importantes pour la bibliographie, l’histoire du livre et de l’édition ainsi que pour l’histoire littéraire[2] et culturelle.

En effet, à quelles sources se référer lorsque l’on est chercheur et que l’on s’intéresse par exemple à l’histoire de la souscription, aux relations entre universitaires et éditeurs, aux libraires allemands établis à Paris, aux grammaires scolaires ou aux collections littéraires du XIXe siècle ?

Lire la suite

Conférence sur « Le livre au XIXe siècle » à la Bibliothèque de l’Arsenal

Dans le cadre de son cycle de conférences sur l’histoire du livre, la Bibliothèque nationale de France proposera, le 2 avril 2015, sur son site de l’Arsenal, une intervention sur « Le livre au XIXe siècle », assurée par Lucile Trunel, directrice de la Bibliothèque Forney.

Tous les renseignements sur le site de la BnF.

550px-Grand_Dictionnaire_universel_du_XIXe_siècle_-_Tome_1_-_Lettre_A

Appel à contribution : « Une fabrique collective du patrimoine littéraire (XIXe-XXIe siècles) »

« Une fabrique collective du patrimoine littéraire (XIXe-XXIe siècles). Les collections de monographies illustrees », numéro spécial de Mémoires du livre. Studies in Book Culture, s. dir. David Martens (KULeuven – MDRN) et Mathilde Labbé (Université Paris Sorbonne), vol. 7, n° 1, automne 2015.

Au cours du XIXe siècle, l’économie du livre, alors en plein essor, a été marquée par l’apparition de séries d’ouvrages consacrés aux écrivains. Qu’il s’agisse de biographies, de recueils de portraits ou encore d’essais critiques, l’iconographie, qui se développe grâce aux nouvelles techniques d’impression, y joue un rôle de plus en plus important. Contribuant à la fabrique d’un patrimoine littéraire fondé sur l’évocation de figures présentées comme admirables et sacralisées, ces collections sont partie intégrante de ce qui est apparu a posteriori comme une vaste politique d’extension du lectorat. Reste que, si elles ont marqué la médiation de la littérature et son histoire, elles constituent une niche encore relativement méconnue du champ éditorial, en dépit de leur impact sur le marché du livre et le rapport à la chose littéraire.

Lire la suite