Appel à contribution : « Une fabrique collective du patrimoine littéraire (XIXe-XXIe siècles) »

« Une fabrique collective du patrimoine littéraire (XIXe-XXIe siècles). Les collections de monographies illustrees », numéro spécial de Mémoires du livre. Studies in Book Culture, s. dir. David Martens (KULeuven – MDRN) et Mathilde Labbé (Université Paris Sorbonne), vol. 7, n° 1, automne 2015.

Au cours du XIXe siècle, l’économie du livre, alors en plein essor, a été marquée par l’apparition de séries d’ouvrages consacrés aux écrivains. Qu’il s’agisse de biographies, de recueils de portraits ou encore d’essais critiques, l’iconographie, qui se développe grâce aux nouvelles techniques d’impression, y joue un rôle de plus en plus important. Contribuant à la fabrique d’un patrimoine littéraire fondé sur l’évocation de figures présentées comme admirables et sacralisées, ces collections sont partie intégrante de ce qui est apparu a posteriori comme une vaste politique d’extension du lectorat. Reste que, si elles ont marqué la médiation de la littérature et son histoire, elles constituent une niche encore relativement méconnue du champ éditorial, en dépit de leur impact sur le marché du livre et le rapport à la chose littéraire.

Lire la suite

Journée d’études « Fictions Sentimentales » (26 mars 2015)

Roman à l’eau de rose, littérature sentimentale, romance, ces récits sont écris et lus par des femmes. Le roman sentimental demeure un « mauvais genre » pourtant, il rencontre un vif succès et sa production est dynamique. La journée d’étude du 26 mars se propose de parcourir, sans préjugés, cette production à travers ses formes, sa réception auprès des lecteurs et d’interroger sa place dans les institutions culturelles.

Lire la suite