Appel à communication : « Usages de la collection éditoriale… »

Appel à communication

 Usages de la collection éditoriale : circulation, matérialité et formes de réception (Europe-Amériques, XIXe-XXIe siècles)

17-18 novembre 2017, Université de Lausanne

 Les équipes de recherche des universités de Lausanne (UNIL-Section d’histoire et Centre des sciences historiques de la culture), Rennes 2 (Rennes2-CELLAM,) et Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (UVSQ-CHCSC) proposent une rencontre internationale autour de la question des Usages de la collection éditoriale : Circulation, matérialité et formes de réception (Europe-Amériques, XIXe-XXIe siècles), à Lausanne les 17 et 18 novembre 2017.

Cette proposition s’inscrit dans la continuité du programme de recherche La collection éditoriale Europe-Amériques (XVIIIeXIXe siècles), labellisé MSHB et piloté depuis 2010 par Christine Rivalan Guégo et qui a comme objectif de fédérer des chercheurs autour de l’étude du phénomène éditorial des collections. Une première rencontre, organisée par Christine Rivalan Guégo et Miriam Nicoli, a déjà eu lieu à Rennes en 2012. À l’issue de cette première étape, un ouvrage collectif a été publié aux Presses universitaires de Rennes : C. Rivalan Guégo et M. Nicoli (éd.), avec une préface de Jean-Yves Mollier, La Collection : essor et affirmation d’un objet éditorial (Europe/Amériques XVIIIe-XXIe siècles), Rennes, PUR, 2014.

Lire la suite

Membres

Nathalie Aguirre (BnF)

Conservatrice des bibliothèques, en poste à la Bibliothèque nationale de France depuis 1995 et, depuis février 2014, au sein du service de l’inventaire rétrospectif des livres, chargée de la rédaction des notices d’autorité d’imprimeurs-libraires.

Marie-Claire Boscq (UVSQ, CHCSC)

Docteur en histoire depuis 2013. Spécialiste de l’histoire de la librairie parisienne sous la monarchie constitutionnelle.
Publication en lien avec l’ANR :
– « L’implantation des libraires à Paris (1815-1848) », dans Jean-Yves Mollier (dir.), Le commerce de la librairie en France au XIXe siècle : 1798-1914, Paris, IMEC éd., 1997, p. 27-51.

Maïwenn Bourdic (AN)

Chargée d’études documentaires aux Archives nationales (département Justice et Intérieur), notamment en charge de la sous-série F18 (Librairie-Imprimerie-censure et Dépôt légal).

Nicole Brondel (AN, auj. indépendante)

Ancienne chargée d’études documentaires principale au Département Justice et Intérieur des Archives nationales, chargée de la sous-série F18 (Librairie-Imprimerie-censure et dépôt légal) jusqu’en avril 2016.

Violaine Challéat-Fonck (AN)

Conservatrice en chef du patrimoine aux Archives nationales (département Justice et Intérieur), responsable du pôle Intérieur.

William Demet (UVSQ, DBIST)

Ingénieur d’études. Responsable du Système d’information documentaire au sein du Pôle SID à la Direction des Bibliothèques et de l’IST (DBIST) de l’UVSQ.
Attaché au Pôle Services à la Recherche de la DBIST dans le cadre des projets sur les données de la recherche, acteur du développement de la base DEF19 sous Omeka S.

Nicole Dufournaud (EHESS)

Docteur en histoire (EHESS), ingénieure de recherche en analyse de sources historiques et culturelles..
Recrutée, du 2 mai au 29 septembre 2017, pour : la vérification et la saisie de données au sein de la base de données DEF19 développée sous Omeka S ainsi que pour contribuer à l’enrichissement des sources, des données et de la visualisation de la base de données publique.

Jean-Charles Geslot (UVSQ, CHCSC)

Maître de conférences en histoire contemporaine à l’Université de Versailles-Saint-Quentin-Yvelines.
Spécialiste de l’histoire des politiques culturelles et d’éducation au XIXe siècle.
Coordinateur du projet DEF19 et rédacteur en chef du présent carnet de recherche.
Dernières publications en lien avec le programme ANR :
– « Communication officielle et marché éditorial. Les publications du ministère de l’Instruction publique des années 1830 aux années 1880 », dans Histoire de l’éducation, n°127, juillet-septembre 2010, p. 33-55.
Victor Duruy. Historien et ministre (1811-1894), Villeneuve d’Asq, Éditions du Septentrion, collection « Temps, Espace, Société », 2009, 422 p.
– « Recenser les revues », dans Jacqueline Pluet-Despatin, Michel Leymarie, Jean-Yves Mollier (dir.), La Belle Époque des revues 1880-1914, Actes du colloque de Caen, janvier 2000, Paris, Éd. de l’IMEC, coll. « In Octavo », 2002, 440 p. (avec la collaboration de Julien Hage)

Jean-Dominique Mellot (BnF)

Conservateur général à la Bibliothèque nationale de France, chef du service de l’inventaire rétrospectif (BnF, Direction des collections). Membre du comité de lecture et de rédaction de la revue internationale Histoire et civilisation du livre.
Spécialiste de l’histoire du livre, de l’édition et des pratiques culturelles aux XVIIe et XVIIIe siècles.
Dernières publications en lien avec l’ANR :
– « La première révolution du livre » et « l’Ancien Régime typographique » et « la deuxième révolution du livre » », dans Anne Zali, La Grande Aventure du livre : de la tablette d’argile à la tablette numérique, Paris, BnF/Hatier, 2013, p. 106-121.
– Directeur scientifique du Dictionnaire encyclopédique du livre, Paris, Cercle de la Librairie, 2002-2011, 3 vol.
Répertoire d’imprimeurs-libraires (vers 1500-vers 1810), Paris, BnF, 2004, 668 p. (avec Elisabeth Queval et la collaboration de Antoine Monaque).

Nicolas Mellot (Paris 1)

Étudiant détenteur d’un Master 2 d’histoire.
Recruté, du 15 avril au 15 juillet 2017 pour la vérification et la saisie des données au sein de la base de données développée sous Omeka S ainsi que pour l’enrichissement des sources et données de la base de données DEF19.

Jean-Yves Mollier (UVSQ, CHCSC)

Professeur émérite d’histoire contemporaine à l’Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Ancien directeur de l’école doctorale Culture, Régulations, Institutions, Territoires (CRIT) et du laboratoire Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines (CHCSC).
Vice-président de la Société des Études romantiques et dix-neuvièmistes (SERD), de l’Association pour le Développement de l’Histoire Culturelle (ADHC); membre du CA de la Société d’histoire de la révolution de 1848 et des révolutions du XIX° siècle et du Centre d’Étude du Livre Contemporain (CELIC) de l’université de Liège ; membre du comité de rédaction de Romantisme, de la Revue d’histoire du 19e siècle, Histoire et civilisation du livre et Traverses.
Spécialiste de l’histoire du livre, de l’édition et de la lecture aux XIXe et XXesiècles.
Dernières publications en lien avec l’ANR :
Une autre histoire de l’édition française, Paris, Éditions La Fabrique, 2015, 320 p.
Histoire de la librairie Larousse (1852-2010), en collaboration avec Bruno Dubot, Paris, Fayard, 2012, 736 p.
La Librairie Tallandier. Histoire d’une grande maison d’édition populaire (1870-2000), en collaboration avec Matthieu Letourneux, Paris, Nouveau Monde éditions, 2011, 624 p.

Mélodie Passemar (UVSQ, CHCSC)

Gestionnaire administrative et financière du laboratoire CHCSC, Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (depuis septembre 2016).

Viera Rebolledo-Dhuin (UVSQ, CHCSC)

Enseignante d’histoire-géographie en section Bachibac et docteur en histoire depuis 2011. Elle a enseigné à l’Université de Marne-la-Vallée, à l’Université Paris X-Nanterre, à l’IEP de Paris ainsi qu’à l’UVSQ. Sa thèse a été récompensée par le Comité des Travaux Historiques et Scientifiques et par le Crédit agricole. Elle est actuellement détachée pour l’ANR DEF19 de septembre 2015 à juin 2017.
Ses travaux portent notamment sur les systèmes de financement des libraires.
Dernières publications en lien avec le programme ANR :
– « Joseph Décembre-Alonnier (1836-1906), un spéculateur dans la librairie ? », dans Sylvie Ducas (dir.), Les Acteurs du livre.Vol. II : Les Mondes du livre, Paris, Éditions Nicolas Malais, 2013, p. 101-120.
– « Paul Valentin Dupray de la Mahérie (1828-1911). « Marchand de salade » ou escroc au long cours. Un libraire en quête de sociabilité », dans Revue hypermédia, dossier n° 6 : « Figures de faux-monnayeurs du Moyen Âge à nos jours ».
« L’espace parisien des libraires sous la monarchie de Juillet : des solidarités de métier ? », dans Revue d’histoire du XIXesiècle, 2009/2, n° 39, p. 37-57.

Patricia Sorel (UPN, IUT Métiers du livre Ville d’Avray-Saint-Cloud)

Maître de conférences HDR à l’Université Paris Nanterre (anciennement Paris Ouest Nanterre la Défense) et chef du département Info-Com option Métiers du livre à l’IUT de Ville d’Avray-Saint-Cloud.
Spécialiste de l’histoire du livre, de l’édition et de la presse.
Dernières publications en lien avec l’ANR :
Plon : le sens de l’Histoire (1833-1962), Rennes, PUR, 2016, 326 p.
– Directrice scientifique avec Frédérique Leblanc de l’Histoire de la librairie française, Paris, éd. du Cercle de la Librairie, 2008, 736 p.
– La Révolution du livre et de la presse en Bretagne (1780-1830), Rennes, PUR, 2004, 318 p.

Marion Veyssière (AN)

Conservatrice en chef aux Archives nationales, responsable du département de la Justice et de l’Intérieur.

Anciens membres de l’équipe DEF19 :

Céline Clouet (UVSQ, CHCSC & IECI)

Ingénieure d’études à l’IECI et chargée de ressources documentaires au laboratoire CHCSC jusqu’en décembre 2016. Elle a notamment participé à la création de la base de données inédite en histoire culturelle, multilingues Culturhisto.
Titulaire d’une double formation universitaire en histoire et en lettres, spécialiste de l’histoire du livre et de la lecture, elle publie régulièrement des articles dans le Bulletin des bibliothèques de France.

Aleth Tisseau-Des Escotais (UVSQ, DBIST)

Conservatrice à la Bibliothèque de Saint-Quentin-en-Yvelines, responsable du Pôle Services à la Recherche à la Direction des Bibliothèques et de l’IST (DBIST) de l’UVSQ, jusqu’en février 2017.

Esther Van Rossen (UVSQ, CHCSC)

Ingénieure d’études à l’Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, CHCSC, responsable éditoriale du carnet de recherche DEF19, jusqu’en août 2016.

Hélène Veillard (UVSQ, CHCSC, ESR et DYPAC)

Ingénieure d’études à l’Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, CHCSC.
Chargée de la valorisation scientifique au sein de l’UVSQ, et notamment du projet DEF19 auprès de l’ANR, jusqu’en janvier 2017.

De l’utilité du fonds F18 pour les chercheurs en histoire du livre – Position de thèse de Marie-Claire Boscq

LA LIBRAIRIE PARISIENNE SOUS SURVEILLANCE (1814-1848)

Imprimeurs en lettres et Libraires sous les monarchies constitutionnelles.

Thèse de doctorat d’Histoire – Marie-Claire BOSCQ

 

La thèse que nous avons présentée en décembre 2013 à l’UVSQ, sous la direction du professeur Jean-Yves Mollier, s’inscrit dans l’Histoire du livre. Elle se situe à la croisée de plusieurs champs d’étude : la réglementation de la production et de la diffusion des écrits, les « gens du livre » et la police de la librairie[1].

Notre travail a commencé aux Archives nationales par l’étude des dossiers de brevets[2], imprimeurs en lettres et libraires parisiens de la première moitié du XIXe siècle. Un dossier de brevet complet devrait contenir au moins les documents suivants : la lettre initiale de demande du postulant accompagnée de son acte de naissance ou de baptême, un certificat de capacité signé par quatre professionnels brevetés, et un certificat de moralité rédigé par le maire[3] de la commune sur attestation de deux témoins, en présence du demandeur. Figurent également au dossier les rapports d’enquêtes menées par la direction de la Librairie d’une part et la préfecture de police d’autre part. Ce sont essentiellement les rapports sur lesquels se fonde le pouvoir pour agréer ou non une demande. Ces rapports sont d’un grand intérêt. Ils sont révélateurs des considérations retenues par le pouvoir pour prendre sa décision, celles qui militent en faveur d’un candidat ou, à l’inverse, celles qui conduisent au rejet de sa demande. De l’ensemble des documents ressortent aussi des informations permettant de caractériser les « hommes du livre » et de cerner la sociologie du milieu. Dans le dossier d’un breveté, figure aussi bien souvent une copie du titre qui lui a été décerné, et, parfois, le brevet d’un prédécesseur. Tel peut être en l’occurrence dans ce dernier cas celui d’un imprimeur en lettres soumis au numerus clausus, le pouvoir ne délivrant à ces professionnels que des brevets de substitution, d’où annulation d’un brevet antérieur[4]. Lire la suite

Le Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines (UVSQ)

Le Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines (CHCSC) est un laboratoire pluridisciplinaire regroupant une quarantaine d’enseignants-chercheurs relevant de onze sections différentes du CNU,  rattaché à l’Institut des Etudes Culturelles et Internationales de l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines. Fondé en 1992, EA (2448) en 1994, il est aujourd’hui le seul laboratoire exclusivement spécialisé dans l’histoire culturelle du contemporain. Référence mondiale en ce domaine, il a été partie prenante de réalisations majeures dans cette discipline, qu’il s’agisse du Dictionnaire d’histoire culturelle de la France contemporaine (2010), dirigé par Christian Delporte, Jean-Yves Mollier, tous deux directeurs successifs du laboratoire, et Jean-François Sirinelli, ou bien de la première base de données en histoire culturelle, Culturhisto, mise en place en 2013 et offrant aujourd’hui plus de 80 000 références dans ce domaine.

Lire la suite