PéLiAS 4/4 : Périodique et vulgarisation, 15 nov. 2019, ENS Ulm

Le dernier séminaire PéLiAS (en collaboration avec le séminaire TIGRE) nous permettra d’explorer plus avant les échanges, transferts et circulations et les liens entre les revues littéraires et artistiques d’un côté et les revues scientifiques de l’autre.

La séance du vendredi 15 novembre 2019 est placée sous le signe de Périodique et vulgarisation et se déroulera de 16h à 19h, 29 rue d’Ulm, 75005, salle U 205.

Continuer la lecture

Les Archives des Papeteries de la Seine – Conférence, AdHauts-de-Seine, 15 oct. 2019

Les Papeteries de la Seine (c) Département des Hauts-de-Seine

Fondées en 1904 à Nanterre, les Papeteries de la Seine fournissaient le papier servant à imprimer le quotidien Le Petit Parisien. L’usine a fermé ses portes en 2011, et les archives ont été déposées aux Archives départementales des Hauts-de-Seine. Cette conférence reviendra sur l’histoire de cette usine majeure pour l’histoire de Nanterre, et sur la richesse des archives qui sont conservées.

Conférence par Jeannine Cornaille (Société d’histoire de Nanterre), Jasmine Gherram (chef du service des fonds aux Archives départementales des Hauts-de-Seine) et Clotilde Lebas (ethnologue à l’université Paris-Nanterre).
 
Gratuit, sur réservation au 01.41.37.11.02
Voir : http://archives.hauts-de-seine.fr/nc/actualites/detail-actualite/article/programmation-culturelle-2019/

Colloque final DEF19 : “Être éditeur en France”, captations vidéo

Le colloque de clôture du programme ANR DEF19, intitulé “Être éditeur en France au XIXe siècle”, qui s’est déroulé les 4 et 5 avril 2019 aux Archives nationales, a donné lieu à des captations vidéo désormais en ligne sur la chaîne Dailymotion des Archives nationales, disponibles au lien ci-dessous:https: //www.dailymotion.com/playlist/x6emdd

 

EDI-RED : Editores y editoriales iberoamericanos (siglos XIX-XXI), base de données bibliographiques en ligne

Nos collègues espagnols du projet EDI-RED (Editores y editoriales iberoamericanos, siglos XIX-XXI/Éditeurs et maisons d’édition ibéroaméricains, XIXe-XXIe siècles) sont heureux de vous informer de la mise en ligne de leur base de données bibliographiques.
Il s’agit de la première base de données bibliographiques sur l’histoire de l’édition ibéroaméricaine librement accessible en ligne, directement accessible depuis la page d’accueil du site EDI-RED, hébergé par la Bibliothèque virtuelle Miguel de Cervantès, ou à partir de l’onglet Bibliographie-Sitographie: http://www.cervantesvirtual.com/portales/editores_editoriales_iberoamericanos/base_de_datos_bibliografia/
La base de données bibliographiques compte aujourd’hui près de 2 000 entrées et sera régulièrement mise à jour. Continuer la lecture

Séminaire PéLiAS 2/4 : “Périodique et image”, 24 mai 2019, 17h-19h

Vendredi 24 mai 2019, Faculté des Lettres, Sorbonne Université, 16h-19h, salle Paul Hazard (entrée par le 17 rue de la Sorbonne, esc. C, 2e étage) :

Périodique et image

Delphine Benoît (Université Paris Sud, EST-GHDSO) : « Images et représentations de la médecine dans les revues de vulgarisation scientifique dans l’Entre-deux-guerres. »

Les revues de vulgarisation scientifique dans la France de l’Entre-deux-guerres constituent des espaces de discussion et de légitimation originaux pour de nombreux médecins et scientifiques. À partir de l’étude des images proposées dans des articles traitant de médecine, nous montrerons de quelle façon les images peuvent représenter des enjeux de pouvoirs dans le domaine médical, en particulier dans des revues de vulgarisation populaires dont ce n’est a priori pas le projet.

Valérie Stiénon (Université Paris 13, Pleiade) : « Entre journal et recueil. Les temporalités médiatiques de l’image Aubert »

L’éditeur Aubert s’assure l’hégémonie du marché parisien de l’estampe sous la monarchie de Juillet. Il en fait tout à la fois un message politique, une esthétique originale et un commerce avisé. Il invente le quotidien illustré, fait de la bande dessinée un genre, promeut des vedettes du crayon telles que Grandville, Daumier, Gavarni, Traviès, Cham et Doré. À l’époque de la littérature industrielle, il conçoit des œuvres en série façonnées par les logiques de la collection et les impératifs de l’ère médiatique. En contexte de censure, il raille les emblèmes d’un régime décrié et explore par l’étude de mœurs les facettes d’une société complexe. Face à une hiérarchie des arts qui minorise le dessin de presse, il accorde à celui-ci une place centrale et décisive, supérieure à l’illustration. En examinant comment s’organisent, du journal au recueil, et du volume collectionnable à la caricature à la pièce, cette véritable industrie médiatique de l’image, la communication montrera l’importance du réseau de l’équipe, de la stratégie de marque et de la réorganisation des fonctions de l’éditeur au sein de la maison Aubert. Continuer la lecture

12 avril : l’histoire des gens du livre à l’ENS Paris-Saclay

Marie-Claire Boscq, membre du projet DEF19, présentera son ouvrage, Imprimeurs et libraires parisiens sous surveillance (1814-1848) (Paris, Honoré Champion, 2018) à l’occasion des “Petits-déjeuners Durkheim”.

La séance se tiendra le vendredi 12 avril à partir de 9h30 à l’ENS Paris-Saclay.

Renseignements et inscription sur le site de la MSH Paris-Saclay.

Colloque DEF19 : Être éditeur en France au XIXe siècle (4-5 avril 2019)

Le colloque “Être éditeur en France au XIXe siècle” se déroulera les 4 et 5 avril 2019 aux Archives nationales, site de Pierrefitte-sur-Seine. Organisé sur trois demi-journées, il a pour ambition de clore le projet DEF19, qui s’achèvera en octobre prochain.

Programme :

Continuer la lecture

Séminaire PéLiAS : Les Périodiques comme médiateurs culturels (littérature, arts, sciences) – Paris Saclay

Séminaire PéLiAS

Les périodiques comme médiateurs culturels

(littérature, arts, sciences)

Le séminaire PéLiAS (Périodiques, Littérature, Arts et Sciences) se propose d’étudier les périodiques artistiques, littéraires et scientifiques du xviiie siècle à la première moitié du xxe siècle en tant que médiateurs culturels. Il s’agit d’analyser les périodiques en tant que constructions sociales, matérielles et entrepreneuriales, faisant intervenir de multiples acteurs : écrivains, artistes, typographes, graveurs, imprimeurs, éditeurs, ou lecteurs… et touchant des milieux socio-professionnels variés (milieux artistiques et littéraires, scientifiques, universitaires, théâtres, galeries, maisons d’édition…).

L’approche adoptée sera double : les périodiques seront interrogés en tant que support de communication appartenant à la culture de l’imprimé et en tant qu’objet culturel pluridisciplinaire. La notion de médiateur permettra également d’insister sur la circulation des idées, des textes, des images et des rédacteurs. Les périodiques seront pensés en terme de « réseau » : un dialogue s’établit entre les différents périodiques, au-delà des catégories traditionnelles qui opposent grande et petite presse, revues et livres, revues artistiques et littéraires et revues scientifiques. Enfin, les périodiques seront étudiés dans leur dimension de vulgarisation, tant au niveau littéraire que scientifique, et dans leur rapport au livre et aux différents publics.

Programme : Continuer la lecture

Imprimeurs et libraires parisiens sous surveillance (1814-1848), par Marie-Claire Boscq

Marie-Claire Boscq, chercheuse en histoire du livre rattachée au Centre d’Histoire culturelle des sociétés contemporaines et membre du projet DEF19 publie aux éditions Classiques Garnier Imprimeurs et libraires parisiens sous surveillance (1814-1848), ouvrage issu de sa thèse de doctorat préparée sous la direction de Jean-Yves Mollier et soutenue en 2013.

Continuer la lecture

Ce que nous apprennent les registres d’inscription des privilèges de la communauté des imprimeurs et libraires de Paris sur les femmes du livre

Visibilité/invisibilité des femmes dans le marché du livre au xviie siècle : ce que nous apprennent les registres d’inscription des privilèges de la communauté des imprimeurs et libraires de Paris

Edwige KELLER-RAHBÉ, Université Lumière Lyon 2

Lors du colloque « Visibilité, invisibilité des savoirs des femmes », Edwige Keller-Rahbé a présenté un projet en cours sur les rapports entre femmes et librairie, à partir des privilèges de librairie – dont elle reprend la définition de Jean-Dominique Mellot.

Du lendemain de la Fronde, le 8 avril 1653, jusqu’en 1790, l’inscription sur le livre de la communauté des libraires et imprimeurs devient obligatoire et ce, pour contrôler les librairies. Ces registres, de grand format, comprennent la date d’enregistrement, le nom de l’exposant, de l’exposante ou de celui qui présente le privilège ainsi que la formulation du privilège. Continuer la lecture

Colloque international : Visibilité, invisibilité des savoirs des femmes. Dynamiques et stratégies à l’œuvre (8-9 nov. 2018)

Colloque international
8 & 9 novembre 2018

Université Paris-Est Marne-la-Vallée
Auditorium de la BU Georges Perec
Rue des Frères Lumière 77420 Champs-sur-Marne

Organisatrices (UPEM, EA LISAA 4120)
Claire Delahaye
Isabelle Mornat
Caroline Trotot

Comité scientifique
Olivier Brossard (UPEM), Michèle Clément (Lyon 2),
Isabelle Garnier (Lyon 3), Natania Meeker (USC Los Angeles),
Béatrice Mousli (USC Los Angeles), Camille Morineau (AWARE),
Isabelle Mornat (UPEM) Continuer la lecture

Atelier du livre de la BnF – 22 novembre 2018

Dispositif pour déficients visuels, Hall des Globes de la BnF © David Paul Carr / BnF

Atelier du livre : D’hier à demain, bibliothèques & publics empêchés

Quel accès au livre et à la lecture pour les publics en situation de handicap ou hospitalisés ?

En partenariat avec l’École nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques & l’École nationale des chartes

Que faut-il entendre par « publics empêchés », cette expression souvent reprise aujourd’hui lors de journées d’étude professionnelles comme dans les circulaires officielles, et dont les contours peuvent parfois paraître flous ? Continuer la lecture

8e séminaire international : Réseaux publics, relations éditoriales (Madrid, 22-23 oct. 2018)

VIII SEMINARIO INTERNACIONAL

REDES PÚBLICAS, RELACIONES EDITORIALES

 

Prácticas culturales y esfera pública: editoras españolas contemporáneas

 Madrid, 22 y 23 de octubre de 2018

Centro de Ciencias Humanas y Sociales, CSIC

“Lumen fue una empresa de mujeres”, aseguraba Esther Tusquets en Confesiones de una editora poco mentirosa (2005), frente a la realidad socio-cultural del momento: “No existían en los sesenta, ni creo que existan hoy, muchas empresas editoriales regidas por mujeres. Hay, eso sí, muchísimas mujeres trabajando en ellas, ocupando incluso cargos destacados, pero no en la cúspide, donde se toman las decisiones realmente importantes. Las decisiones realmente importantes son en nuestro mundo las que conciernen al dinero, y es ahí donde se estrellan nuestras reivindicaciones”. Continuer la lecture