Soutenance de thèse : l’invention du livre illustré par la photographie

Le 17 novembre 2017, Laureline Meizel soutiendra une thèse de doctorat en Histoire de l’art dirigée par Michel Poivert et intitulée : « Inventer le livre illustré par la photographie en France : 1867-1897« .

Excursions daguerriennes : vues et monuments les plus remarquables du globe / [daguerreotype Lerebours]

Résumé de la thèse

Cette thèse traite des rapports noués entre le livre et la photographie en France au cours du dernier tiers du XIXe siècle. Elle dégage les enjeux recouverts par cette association pour les acteurs collaborant à sa réalisation, à la croisée desquels a été progressivement inventé un objet inédit : un livre dont le discours s’élabore à partir de la combinaison de textes et de photographies entre ses plats de couverture au moins, mais aussi sur ses pages si l’envie ou le besoin le commande. Pour cela, elle circonscrit les contours et les tendances de la production moyenne entre 1867 et 1897, en construisant un corpus qui en reflète l’étendue et les ambitions. De type systémique, son analyse démontre que le livre n’a été ni le berceau, ni le foyer, non plus que le vecteur de diffusion principal des images photographiques en France au XIXe siècle. En révélant l’extrême diversité de la production, elle prouve par contre que le livre a constitué un laboratoire d’expérimentations des modalités de l’association des textes et des images photographiques, dans le but de formaliser un discours pour le pérenniser. Par ce biais, les auteurs et les éditeurs ont progressivement défini les spécificités de la photographie dans le champ des moyens disponibles pour l’illustration. Permettant notamment aux imprimeurs-éditeurs de réaffirmer leur position dominante sur un monde de l’édition en mutation, les processus de cette appropriation se distinguent toutefois par la très faible implication de la communauté photographique. Dès lors, cette thèse propose une périodisation des liens des photographes au livre, lorsque celui-ci est utilisé comme un levier dans leurs réclamations statutaires.

Composition du jury

Sylvie AUBENAS, Conservateur général des bibliothèques, Directrice du Département des Estampes et de la Photographie, Bibliothèque nationale de France
Jan BAETENS, Professeur, Literary Theory and Cultural Studies, KU Leuven, rapporteur
Michel FRIZOT, Directeur de recherche CNRS, Histoire et théorie de la photographie
Jean-Philippe GARRIC, Professeur, Histoire de l’architecture, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Jean-Charles GESLOT, Maître de conférences, Histoire, Université Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines
Philippe KAENEL, Professeur, Histoire de l’art, Université de Lausanne, rapporteur
Michel POIVERT, Professeur, Histoire de l’art, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, directeur de thèse

Informations pratiques

Le 17 novembre 2017 à 14h00 en Sorbonne, Salle Duroselle (Galerie Jean-Baptiste Dumas – 1, rue Victor Cousin, 75005 Paris)

Lien vers l’annonce de la soutenance sur le site de l’ED441.

Illustration : Excursions daguerriennes : vues et monuments les plus remarquables du globe, Paris, Rittner et Goupil, Lerebours, H. Bossange, 1840-1842[1844], « Hôtel de ville de Paris », planche imprimée d’après un daguerréotype, 2e série, pl. 19. (c) BnF-Gallica

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.