Journée d’études « Prosopographie et corpus échantillonnés : questions de méthode » (3 juin 2015)

Le projet DEF19 a pour vocation de constituer une base de données exhaustive des éditeurs français du XIXe siècle, qui constituera un outil précieux dans l’étude de ce groupe particulier dans une démarche prosopographique. Cette approche a par exemple été utilisée par Marie-Claire Boscq dans sa thèse sur les imprimeurs et libraires en lettres de 1814 à 1848, et Viera Rebolledo-Dhuin dans la sienne sur les réseaux et métiers parisiens du livre de 1830 à 1870.

La question de la prosopographie fait l’objet d’un séminaire annuel, intitulé « La prosopographie, objets et méthodes », organisé par le Larhra, le Lamop et les Archives nationales. La dernière séance de ce séminaire, le 3 juin 2015, aura pour titre « Prosopographie et corpus échantillonnés : questions de méthode ».

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *