JE “Delphine de Girardin et son temps”

Journée d’étude « Delphine de Girardin et son temps »

3 juin 2015 – Rouen

http://ceredi.labos.univ-rouen.fr/main/IMG/arton346.jpg

Présentation dans le cadre des journées d’étude “Acteurs majeurs de la vie littéraire au XIXe siècle”
Comité scientifique : Françoise Court-Perez, Stéphanie Champeau, Sylvain Ledda

Une histoire de la littérature ne saurait se contenter d’explorer les grandes œuvres et les auteurs majeurs : elle s’ouvre nécessairement à d’autres espaces culturels afin de rendre plus compréhensibles les enjeux d’une époque. En ce sens, et pour ce qui concerne le mouvement romantique, il semble pertinent de montrer l’importance de certains littérateurs, journalistes, hommes de théâtre, que notre temps a relativement oubliés, les laissant dans l’ombre de leurs illustres contemporains. Ces acteurs de la vie artistique furent décisifs pour l’histoire culturelle et méritent une analyse détaillée.

Quatre journées d’études seront donc consacrées à des acteurs majeurs de la vie littéraire et culturelle foisonnante du XIXe siècle, tous reliés au romantisme ou à son ère, même s’ils n’ont pas acquis la notoriété des auteurs connus dont ils furent les compagnons. Ces personnalités, trop souvent considérées comme des minores, permettent de mieux comprendre la vie intellectuelle de leur temps. Ces auteurs témoignent du foisonnement d’une période novatrice qui a vu les modes de publication et de réception profondément transformés grâce à la naissance de la presse à grande diffusion (en 1836, grâce à Émile de Girardin). Il s’agit donc, non de procéder à une recherche archéologique, à des exhumations comme l’a fait Gautier avec ses Grotesques (1833 à 1843) par exemple, mais de témoigner de la place qu’ont occupée ceux qui ont hautement participé, au XIXe siècle, à un mouvement de redéploiement de l’espace culturel. Il ne saurait être question de les évoquer tous, mais il convient de souligner l’influence de ceux qui ont eu un rôle à l’évidence déterminant.

La première journée d’étude sera consacrée à Delphine de Girardin (1804-1855), l’épouse du grand patron de presse. Fille aînée d’une contemporaine de Voltaire, Sophie Gay qui tenait salon, et considérée comme la muse des salons de la Restauration, elle connut Hugo dès seize ans, collabora à la Muse française en 1822, fut félicitée pour ses vers par Chateaubriand. Elle eut un véritable talent littéraire et son œuvre est assez féconde : poésies, chroniques pleines de verve dans La Presse (Lettres parisiennes), et théâtre, parfois censuré (l’École des journalistes en 1832) puis joué avec succès au Théâtre Français de 1843 à 1847. Enjouée, chaleureuse, elle protégea certains auteurs comme Gautier dont elle fut l’amie et fut une des premières à soutenir Rachel pour laquelle elle écrivit une pièce.

(3 juin 2015)

La seconde prendra pour objet d’étude Arsène Houssaye (François-Arsène Housset, dit) (1815-1896), grande figure de son temps, homme passionné, dynamique et créatif. Fuyant son milieu campagnard, il commence par être un bohème (de 1832 à 1836), et écrit pour la Revue de Paris. Il achète L’Artiste où il publie Baudelaire encore inconnu. Il ne rechigne pas à participer à la vie politique et soutient les républicains avant de se rallier au Second Empire. On pourra explorer deux veines fondamentales : son apport dans la revalorisation du XVIIIe siècle (Galerie de portraits du XVIIIe siècle) qui annonce les travaux des Goncourt et son rôle comme directeur du Théâtre Français de 1849 à 1851. Son action est déterminante pour intégrer au répertoire le théâtre contemporain, pour revenir aux textes d’origine ou pour revaloriser, comme le voulait entre autres Hugo, le décor et les costumes. Spéculateur hardi, il a beaucoup agi. Ami de Hugo et de Gautier, ennemi de Janin et de Buloz, il a également beaucoup écrit dans une inspiration variée ; ses récits, romans ou nouvelles, sa poésie, ses études historiques, ses souvenirs, ou sa critique d’art dévoilent un talent vif et spirituel. (date prévue : juin 2016)
Les troisième et quatrième journées d’étude sont prévues en juin 2017 et juin 2018.

Programme de la journée du 3 juin 2015 

9h45 – Présentation
10h-10h30Sophie Vanden Abeele-Marchal (Paris IV), Delphine de Girardin conteuse
10h30-11hPatrick Berthier (Université de Nantes), De Judith à Cléopâtre
Discussion – pause
11h30-12hEsther Pinon (Université de Nantes), Le monde et l’outre-monde : Delphine de Girardin spirite
Discussion

12h30 – Repas

14h30-15hMarie-Claude Schapira (Paris), Delphine de Girardin : une vie en porte-à-faux
15h-15h30Sylvain Ledda (Université de Rouen), Le lorgnon de Delphine
Discussion – pause
16h-16h30Françoise Court-Perez (Université de Rouen), Les Caprices et Zigzags de Delphine de Girardin
16h30-17h – Bilan et perspectives

Source : http://ceredi.labos.univ-rouen.fr/main/?journee-d-etude-delphine-de.html


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.