ECRIDIL : 30 avril-1er mai 2018 (Montréal)

Le livre, défi de design. L’intersection numérique de la création et de l’édition

ÉCRIDIL (Écrire, Éditer, Lire à l’ère numérique), édition 2018

Après plus d’une décennie d’expérimentations sur le livre numérique (depuis les premières liseuses et l’adoption du standard epub), les discours soutiennent soudain l’idée d’une certaine faillite de la révolution annoncée pour le livre dans un contexte numérique, à grands renforts d’études, par exemple, sur la préférence des jeunes pour les livres sur support papier. C’est pourtant là faire l’impasse de transformations profondes dans les pratiques de production et de consommation du livre aujourd’hui – depuis le succès de la plateforme Kindle d’Amazon, de nouveaux modes de circulation du savoir scientifique (pensons à l’enjeu du libre accès et de la structuration des contenus), les nouvelles formes numériques de diffusion de la culture, jusqu’aux statistiques impressionnantes d’adhésion au prêt numérique d’ouvrages dans les bibliothèques publiques. S’il y a certainement une conception conventionnelle du livre qui persiste dans les esprits et les préférences des lecteurs (rattachée à son acquisition, à sa manipulation, à sa possession physique sous forme de codex), un examen du spectre large des manifestations du livre aujourd’hui ne peut écarter une pénétration avérée du numérique dans ses modalités d’existence. Au cœur de ce colloque s’inscrit un questionnement fondamental et transversal : qu’est-ce qu’un livre ? Comment est-il appelé à se transformer en contexte numérique ? Lire la suite

Science(s) et édition(s) des années 1780 à l’entre-deux-guerres : numéro spécial de la revue Philosophia Scientiae

La revue Philosophia Scientiae vient de faire paraître un numéro spécial consacré à « Science(s) et édition(s) des années 1780 à l’entre-deux-guerres, coordonné par Franck Jovanovic, Viera Rebolledo-Dhuin et Norbert Verdier.

(c) BnF-Gallica

Au sommaire :

  • Franck Jovanovic, Viera Rebolledo-Dhuin et Norbert Verdier : Histoire des sciences et histoire de l’édition : de quelle manière peuvent-elles se compléter ? 
  • Jérôme van Wijland : Baudelocque et son maître. Écriture et genèse d’une pensée scientifique
  • Luc Marco : Le renouveau du marché des livres de commerce à Paris en 1802
  • Jean-Charles Geslot : L’édition française à l’heure de la science anglaise dans la deuxième moitié du XIXe siècle : Thomas Henry Huxley
  • Guy Boistel : La propriété intellectuelle des calculs astronomiques en question.
    Une affaire de contrefaçon d’éphémérides nautiques et astronomiques à Saint-Brieuc et son influence sur la Connaissance des temps, publication phare du Bureau des longitudes (1870-1887)
  • Caroline Ehrhardt et Hélène Gispert : La création de la Revue du mois : fabrique d’un projet éditorial à la Belle Époque
  • Thomas Preveraud : Socialisation dans la presse américaine de questions mathématiques (1820-1832)
  • Catherine Radtka : Aspects d’une trajectoire mathématique dans la France d’entre-deux-guerres : l’édition et le tournant pédagogique d’Albert Châtelet
  • Sacha Tomic : Le rôle des manuels dans la disciplinarisation de la toxicologie en France au XIXe siècle
  • Luc Rojas : Construire et diffuser le savoir des ingénieurs civils des mines : le Bulletin de la Société de l’industrie minérale (1855-1914)

Lien vers le site de la revue.

Appel à communications : Etre éditeur en France au XIXe siècle (1789-1914)

Colloque DEF19, 4-5 avril 2019

 Le projet ANR DEF19 (Dictionnaire des éditeurs français du XIXe siècle) a déjà donné lieu à deux journées d’études : « Dictionnaires et répertoires des gens du livre, en Europe et dans le monde. Expériences et perspectives » (octobre 2015) et « Marges et périphéries du monde du livre » (février 2017). Elles ont permis d’explorer des questionnements d’ordre épistémologique et méthodologique sur la prosopographie et l’étude des gens du livre, en confrontant des expériences et des travaux de chercheurs issus de différents horizons. Afin de conclure ce projet qui arrive à son terme en 2019, un colloque final est organisé, qui mettra au centre de ses débats ce qui a fait le cœur de l’entreprise : les figures individuelles d’éditeurs.

(c) BnF-Gallica

Lire la suite