« La librairie, un commerce vital »

Le 14 avril dernier, en désaccord total avec le président du Syndicat de la Librairie française qui estimait, trois jours plus tôt que la librairie n’était pas un commerce essentiel, Jean-Yves Mollier publie dans Livres Hebdo une tribune intitulée « La librairie, un commerce vital ». Dans cette tribune il rebondit sur la polémique, entamée en mars 2020, sur l’ouverture des librairies en période de confinement. Il en appelle également à une plus large réflexion comme en témoignent ces dernières lignes:

« Face à une crise qui frappe toute la chaîne des métiers du livre, l’édition, la diffusion et la librairie, il est urgent d’agir et de poser la question de la réouverture de toutes les « boutiques d’esprit » comme on les appelait au XIXe siècle. Les bibliothèques publiques ne peuvent non plus rester à l’écart de cette réflexion collective qui invite chacun à se demander en conscience ce qu’il juge être essentiel et vital pour sa survie. »